Les enjeux de l'aménagement

50 ans mais quelle énergie ! Loire Océan Développement d'hier à demain, selon Dominique Talledec, PDG de LOD de 2014 à fin 2016 et Christian Giboureau.

 

Quelle a été l'évolution de Loire Océan Développement ces dernières années ?

D. Talledec : Durant le mandat 2008-2013, Loire Océan Développement a largement contribué à l'expansion et au renouveau de l'agglomération, par de nouvelles opérations d'aménagement ou de construction mises en oeuvre à la demande des collectivités locales, mais également de sa propre initiative. On pourra citer des opérations d'habitat, mais aussi de développement économique, qui est devenu un véritable pôle d'expertise au fil des années.
C . Giboureau : Effectivement, LOD a acquis une position de leader en matière de développement économique à l'échelle de Nantes Métropole, au profit d'une politique orientée vers le tertiaire les PME/PMI mais aussi sur des filières d'excellence telles que les biotechnologies, l'aéronautique ou l'agroalimentaire. Au-delà de ce volet strictement économique, qui dépasse le cadre de la Ville, nous sommes engagés sur la thématique de la régénérescence urbaine, comme l'attestent des opérations telles que Charles Rivière à Rezé pour l'habitat, Plessis Bouchet pour l'artisanat ou l'ANRU Bellevue à Saint-Herblain.


Quelles sont les perspectives de développement à l'orée de ce nouveau mandat ?

 

D. Talledec : LOD a 50 ans et, finalement, la mission de demain n'est pas différente de celle des premiers jours : fabriquer une ville attractive, qualitative, innovante et surtout solidaire en accueillant tous types de ménages. Mais la société évolue, et si la mission ne change pas, elle requiert toujours plus de capacités
d'adaptation et d'anticipation.
C. Giboureau : C'est pourquoi nous allons continuer à travailler sur les thématiques qui sont les notres : logement, économie, équipements publics tout en développant des réflexions sur des nouveaux métiers. Nous avons par ailleurs une réelle expertise en matière de montages complexes, ce qui permet d'engager des opérations d'immobilier innovant

 

 
 

Avez-vous des exemples concrets de ces capacités d'innovation ?

D. Talledec : Par exemple la création de la SAS ADEO Bellevue, fruit de l'union entre LOD et la Caisse des Dépôts et Consignations.
Nous avons créé un nouvel outil permettant de porter l'exploitation et la gestion de deux immeubles économiques au coeur du quartier de Bellevue. Un vrai succès !
C. Giboureau : Et du côté de l'habitat, je citerais nos opérations de mixité sociale « à l'îlot », « à la cage d'escalier » ou « au palier » entre logements accédants, abordables et locatifs sociaux, telles que la ZAC Ouest Centre-Ville à Couëron, Bagatelle à Saint-Herblain, La Jaguère à Rezé.